infos

Après deux albums (Précipitations, en 2015 sur Objet Disque et Arrière-pays, en 2018 sur Isolaa Records), deux singles (Montauban, en 2016 sur Objet Disque et La surprise, en 2017 sur Isolaa Records) et une poignée d’inédits disséminés sur des compilations très recommandables (et notamment le morceau Brexit, écrit et composé à 4 mains avec l’amie Marion Brunetto de Requin Chagrin), Rémi Parson dévoile Pour un empire, son troisième long format, sur le collectif/label lyonnais Isolaa Records.

Ayant vécu 12 ans à Londres, il habite à Paris depuis 3 ans. Et si son disque précédent, Arrière-pays, était l’instantané tremblé, nerveux, de cette période ambiguë du départ, entre nostalgie de ce qu’on laisse derrière soi et impatience de ce que l’on va trouver, Pour un empire raconte en partie son monde d’après, subitement déraillé. Pour le réaliser, il a fallu au jeune homme user de cette science aiguë du collage et des équilibres instables qui caractérisent sa synth pop sombre et lettrée.

Émotions neuves et bribes anciennes se mêlent et se répondent pour créer un disque forcément doux-amer, en clair-obscur, et toute la liste des oxymores qui s’avèrent fort pratiques pour tenter de décrire ses 10 chansons mâtinées de new wave et d’indie pop, où l’on jure parfois surprendre une partie de belote endiablée entre The Wake, les Field Mice, le jeune Dominique A et Black Marble.

Enregistré à la maison en solitaire, Pour un empire a été mixé de main de maître par Jef Dominguez, déjà aux manettes sur le single La surprise et Arrière-pays et metteur en son mythique de nombreuses pépites de l’âge d’or du rap français. L’album surprend par sa densité et sa cohérence, malgré la foule d’influences, de vieilles bécanes ; casio hors d’âge, mélodica enroués, boîtes à rythmes grippées, et de mots qui le parcourent. Évident mais jamais basique, profondément efficace. Impossible de le décrire en quelques mots, mais Pour un empire s’apprivoise de bien des façons : à la longue, par petits bouts, dans un sens ou dans l’autre. Il capture les sentiments fragiles et obsédants qui accompagnent l’amour et la vie.